Nous avons tous vécu les peurs, les incompréhensions et les doutes de l’enfance. Bien que des années nous séparent de ce passé, nous retrouvons encore parfois l’enfant que nous avons été, au travers de nos décisions et de nos comportements présents. Les craintes et les questionnements de notre enfance, basés sur notre perception subjective de l’époque, n’ont plus lieu d’être aujourd’hui.

En Hypnose, il est possible de réparer nos blessures d’enfant et de changer de point de vue sur notre passé.

Même si l’on ne peut changer la réalité des faits, on peut modifier la perception et l’empreinte traumatique dans le système nerveux de ce vécu. C’est ce qu’on appelle « Apaiser ou guérir son enfant intérieur ». L’enfant intérieur est un archétype. C’est la somme de toutes les mémoires conscientes et inconscientes enregistrées depuis votre conception, puis au cours de la croissance in utero jusqu’à la fin de votre enfance.
Il rassemble symboliquement tous les conditionnements et programmes inconscients. Ces derniers sont issus de l’éducation, de la famille…

Comment l’enfant a du se comporter? Quelle place il occupait dans sa famille? L’affection et l’amour reçu ou pas? Le rapport au plaisir et aux obligations? Comment avait-il le droit d’exprimer ses émotions et ses besoins?

Tout ça on peut facilement le comprendre, peut être lourd, enfermant, et étouffer notre énergie de vie et notre créativité.

Apaiser son enfant intérieur est un processus de réparation et de réconciliation qui apaise et libère en profondeur pour mieux avancer.

Extrait du livre de Tich Nhat Hanh, maître Zen : Prendre soin de l’enfant intérieur/ faire la paix avec soi.

 » La conscience du tréfonds est comme un studio où sont projetés en permanence les films de notre passé, un lieu où nous conservons le souvenir de nos expériences traumatisantes et douloureuses. Même si nous savons que le passé est révolue, ces images sont toujours là.…
Nous avons tous tendance à être emprisonné dans le passé. Nous savons qu’il n’est plus là, que nos souvenirs ne sont qu’un film, des images appartenant au passé, et pourtant le film est toujours projeté.
Et, à chaque séance, nous souffrons à nouveau.
Supposons maintenant que nous soyons au cinéma assistant à la projection d’un film. Assis dans notre fauteuil et regardant le film nous pouvons croire que l’histoire qui se déroule sous nos yeux est la réalité. Nous pouvons même nous laisser toucher au point de verser des larmes. La souffrance est réelle, les larmes sont réelles. Et pourtant l’histoire ne se déroule pas maintenant ce n’est qu’un film.
À présent suivez moi et approchons nous de l’écran, touchons le…
Que constatons nous ? Il n’y a personne ici, il n’y a que de la lumière projetée sur l’écran.…Il est essentiel d’être conscient que l’enfant intérieur est toujours là, prisonnier du passé, et qu’il nous appartient de lui venir en aide. Assis de manière stable, établis dans le moment présent, parlons lui :
« Cher petit frère, chère petite sœur, je tiens à ce que tu saches que nous avons grandi. Aujourd’hui, nous sommes tous de parfaitement capable de nous protéger et de nous défendre par nous-mêmes. »

Comment se déroule la séance d’hypnose

Votre subconscient va remonter le temps et laisser submerger les images, les situations, les scènes où l’enfant que vous  étiez  n’était pas du tout rassuré, apeuré, triste. Il s’agit alors d’être à l’écoute de ses émotions, de ses besoins, puis de parler à votre enfant intérieur, le rassurer, le consoler, lui expliquer les choses, lui permettre de se libérer afin de s’apaiser, de grandir plus sereinement.

Besoin de retrouver équilibre et sérénité ?